Bilan de Médication : comment maîtriser les Bilans de Médication Partagés ?

Publié le 05/06/2024

Bilan de Médication : comment maîtriser les Bilans de Médication Partagés ?

Le bilan de médication est un outil essentiel pour assurer un suivi thérapeutique optimal des patients, particulièrement ceux âgés et polymédiqués. Ce processus implique une analyse approfondie des traitements médicamenteux, menée par le pharmacien dans un espace de confidentialité à l'officine. Le bilan de médication vise principalement à réduire les risques de iatrogénie, c'est-à-dire les effets indésirables provoqués par les médicaments, en identifiant et en rectifiant les interactions et les duplications de prescriptions.

Destiné aux personnes de plus de 65 ans polymédiqués, c’est-à-dire prenant au moins cinq molécules prescrites sur une durée de six mois, le bilan de médication se déroule à travers plusieurs entretiens. 

Pourquoi le Bilan de Médication Partagé est-il essentiel ?

Le Bilan de Médication Partagé (BPM) est un outil crucial pour garantir la sécurité et l'efficacité des traitements chez les patients âgés, notamment ceux souffrant de polypathologies et de maladies chroniques. En France, plus de 9 millions de personnes âgées de plus de 65 ans sont concernées par ces conditions, rendant la gestion des médicaments particulièrement complexe.

  • Réduction des risques liés aux interactions médicamenteuses. Le BPM permet d'identifier ces interactions potentielles et de les corriger, diminuant ainsi les risques de réactions indésirables et de complications graves.

  • Amélioration de l'adhésion au traitement. Le BPM favorise une meilleure compréhension et une adhésion plus rigoureuse aux prescriptions. Cela conduit à une gestion plus efficace des pathologies chroniques et à une meilleure qualité de vie.

  • Optimisation des traitements médicaux. Le BPM vise également à optimiser les traitements en cours. En analysant les duplications et en ajustant les doses en coordination avec le médecin traitant, le pharmacien peut proposer des modifications thérapeutiques ou de plan de prise..

Les étapes clés d'un Bilan Partagé de Médication

Le BPM se déroule en plusieurs étapes structurées, chacune visant à assurer une prise en charge complète et personnalisée des traitements médicamenteux.

  1. Collecter des informations sur le patient, sa vie et les médicaments qu’il prend. En effet, le patient polypathologique peut avoir plusieurs médecins mais reviendra toujours en pharmacie. La centralisation de l’information sur la médication est favorisée en utilisant des outils comme le Dossier Médical Partagé (DMP) ou le Dossier Pharmaceutique (DP).

  2. Analyser les interactions et les duplications. Une fois les informations collectées, le pharmacien analyse les traitements pour identifier les interactions médicamenteuses possibles et les duplications de prescriptions. C’est également le moment de s’assurer que les prises de médicaments soient adaptées au rythme et au style de vie du patient.

  3. Recommandations et ajustements thérapeutiques. Sur la base de l'analyse, le pharmacien formule des recommandations pour ajuster les traitements. Ces recommandations sont discutées avec le médecin traitant pour valider les modifications nécessaires. Elles sont discutées et validées avec le patient afin d’améliorer l’observance et l’adhésion à son traitement. 

  4. Suivi et évaluation continue. Le BPM est un processus continu. Des entretiens réguliers de suivi permettent d'évaluer l'observance du patient, de conforter les petits ajustements ou ajouts en fonction de l'évolution de sa santé et de répondre à ses questions. 

Qui peut réaliser un Bilan de Médication ?

Le Bilan de Médication Partagé (BMP) est un processus collaboratif impliquant plusieurs professionnels de la santé, mais les pharmaciens jouent un rôle central dans sa réalisation. En effet, les pharmaciens sont les principaux acteurs du BMP. Grâce à leur expertise en pharmacologie, ils sont parfaitement positionnés pour analyser les traitements médicamenteux, identifier les interactions et duplications, et proposer des ajustements thérapeutiques. Les entretiens avec les patients permettent aux pharmaciens de recueillir des informations détaillées sur l'utilisation des médicaments, de répondre aux questions des patients et de les conseiller sur la bonne administration des traitements. La plateforme de meSoigner Pro offre des outils pratiques pour aider les pharmaciens dans cette tâche, facilitant ainsi la gestion et le suivi des bilans de médication.

Les objectifs du BMP pour les patients et les pharmaciens

Pour les patients, le BMP vise à améliorer la prise en charge médicamenteuse et à assurer une meilleure compréhension et gestion de leurs traitements. En identifiant et en corrigeant les problèmes liés aux traitements, le BMP contribue à diminuer le nombre d'hospitalisations causées par des réactions indésirables aux médicaments

Un des objectifs clés du BMP est d'éduquer les patients sur leurs traitements, de les aider à comprendre l'importance de l'observance thérapeutique et de les encourager à participer activement à la gestion de leur santé. 

Pour les pharmaciens, le BMP représente une opportunité de diversifier leurs activités professionnelles. En intégrant des missions de conseil, d'accompagnement et de prévention, les pharmaciens peuvent renforcer leur rôle dans le parcours de santé des patients. Ce dispositif vise également à réduire le gaspillage de médicaments en assurant une utilisation plus rationnelle et efficace des traitements.

meSoigner : outils pour maîtriser les Bilans de Médication

La plateforme meSoigner révolutionne la réalisation des Bilans de Médication Partagés (BMP) en offrant des outils numériques intégrés qui simplifient et accélèrent ce processus essentiel. Grâce à meSoigner, les pharmaciens peuvent désormais effectuer des BMP en seulement 20 minutes, contre une heure auparavant, ce qui représente un gain de temps considérable.

  • Centralisation et gain de temps. MeSoigner centralise toutes les données nécessaires à la réalisation des BMP, permettant une gestion plus fluide et rapide. La plateforme assure que chaque étape, définie par la Sécurité Sociale, est suivie rigoureusement, garantissant ainsi que les pharmaciens reçoivent la rémunération prévue pour ce service.

  • Pré-rédaction de la synthèse. Grâce à l'Intelligence Artificielle, meSoigner propose une pré-rédaction automatique de la synthèse du BMP, facilitant le travail des pharmaciens et améliorant l'efficacité du processus.

  • Analyse automatique des interactions. La plateforme utilise le Thésaurus des interactions médicamenteuses de l’ANSM pour analyser automatiquement les interactions médicamenteuses, identifiant rapidement les potentiels conflits et permettant des ajustements thérapeutiques plus précis.

  • Aide au recrutement et suivi patient. MeSoigner accompagne les pharmaciens du recrutement des patients jusqu'au suivi continu. Les outils de communication en officine, le site internet, la page d’atterrissage du BMP, et une stratégie de communication à 360 degrés (Facebook, Instagram, Emailing, SMS et notifications push) facilitent l'engagement des patients.

  • Organisation simplifiée des entretiens. La planification des entretiens devient plus simple avec meSoigner. La diffusion automatique des informations sur le Dossier Médical Partagé (DMP) et l'échange avec les médecins via la messagerie MSSanté assurent une coordination optimale des soins.

  • Rappel des suivis d’observance. MeSoigner inclut des rappels automatisés pour les suivis d’observance, garantissant que les patients restent engagés et que les pharmaciens puissent intervenir en cas de non-conformité au traitement.

En somme, le Bilan de Médication Partagé de meSoigner est un outil indispensable pour les pharmaciens souhaitant optimiser les BMP, en améliorant l'efficacité et la qualité de ce service crucial pour les patients.


Xavier Mosnier Thoumas
Précédent Actualité précédente